23,24septembre 2022

« Et si le patient était plus important que le chirurgien-dentiste » by Carole Leconte

Implantologie et parodontologie riment depuis toujours avec protocoles et moyens. Nos focus habituels sont concentrés sur les procédés, les méthodes, les aspects techniques. Nous avons étudié dans tous les sens les impacts de l’enfouissement des implants, de leurs connections, des choix de prothèses…nous avons débattu des heures durant sur les biomatériaux et leurs utilisations…Mais dans cette analyse technique sans fin, il y a un oublié de taille : le patient.

S’orienter sur la « patient-dépendance» est une boite de Pandore et un chapitre magique à la fois… probablement l’élément essentiel ! N’en déplaise à certains, il vaut mieux un bon patient qu’un bon chirurgien !

La bonne santé se voit…en apparence, mais de nombreux problèmes de santé ou de carences sont invisibles, et souvent non envisagés ou non perceptibles par les patients.
De multiples situations exposent à un retard de cicatrisation ou accélèrent le vieillissement. 80% de la population française présente des carences, principalement en vitamine D, calcium, magnésium, vitamine C, silicium… Ces carences ne sont pas le fruit unique d’une mauvaise alimentation !

Dans une situation de manque, le recrutement cellulaire est moins bon, les migrations plus lentes, les synthèses ralenties, et la qualité du tissu cicatriciel altéré.

Une perte de chance qu’il faut estimer à sa juste valeur, et qui doit conduire chaque praticien et chaque patient à faire de son mieux en terme d’hygiène de vie, buccale, mais aussi alimentaire.
Mieux comprendre les phénomènes biologiques de la cicatrisation va guider l’adéquation entre le patient, ses besoins, mais aussi les propositions que l’on va apporter, et la manière dont on va les mener.

C’est un plaidoyer de la pro-activité : on analyse et teste le patient avant, on lui donne l’opportunité d’arriver à la phase chirurgicale au mieux de sa condition, puis on met en place la stratégie la mieux adaptée, les matériaux les plus favorables, etc.
Avoir conscience de l’impact de la santé et de l’hygiène de vie du patient est une étape majeure dans nos thérapeutiques qui sollicitent tous les mécanismes de reconstruction du corps.
Rendre le patient conscient de son rôle et des besoins spécifiques du pré- au
post-opératoire est désormais, dans notre expérience quotidienne, un facteur majeur du succès.

programme de la formation

vendredi 23 septembre
8h00 –8h30 : Petit déjeuner d’accueil
8h30 – 12h00 : formation
10h : pause
12h00 : apéritif dans les douves, au pied du Château
12h30-14h00 – Déjeuner assis avec service à l’assiette
14h00-18h00 : formation (suite)
15hrs: Pause gourmande
18h00 – 19h00 : Atelier dégustation de Crus des Côtes-du-Rhône, guidé par l’un de nos formateurs professionnels Sommelier OEnologue.
Dégustation conviviale et ludique autour de 3 vins provenant de Crus des Côtes-du-Rhône, guidée par notre formateur Sommelier.

Samedi 24 Septembre 2022
8h30-8h45 : Petit déjeuner d’accueil
8h45-12h00 : Formation
10h : Pause
12h30-14h00 : Buffet avec produits locaux et de saison, cuisine « maison »
14h30-17h00 : Formation
17h : Fin de journée – Clôture de la formation – tombola

ATTENTION : formation au château de Suze-La-Rousse. Repas du vendredi soir au château de Rochegude.

Informations pratiques

Prix : 500 € pour les deux jours

Repas du vendredi soir : 125€

Plan d'accès

Adhérer à l’association

L'adhésion à ONFOC2607 est valable un an calendaire. Elle vous permet de participer aux formations de l'année. Son coût est de 20€.